Papa : comment combler l'attente à la maternité ?

Premières contractions, perte des eaux, terme atteint. L’heure de se rendre à la maternité est enfin arrivée pour la maman comme pour le papa. L’anticipation est généralement de mise avec la valise prête à vous suivre. Mais une fois sur place, la prise en charge logique de la maman peut durer un certain temps. Et le temps peut rapidement devenir long pour le futur père. Comment alors tromper l’attente avant l’heureux événement ?

papa à la maternité en train d'attendre l'accouchement

Sommaire de l'article

L’arrivée à la maternité

Avec l’effet de l’adrénaline combiné au stress, l’arrivée à la maternité peut être un moment de légère tension. Notamment quand le couple attend son premier enfant et manque naturellement d’expérience à ce stade de l’aventure. Pour autant, l’accouchement peut ne pas se déclencher immédiatement. Dans la foulée, entre l’installation en salle de monitoring ou en chambre, la dégustation du repas selon l’heure et le fait de prendre vos marques, vous n’aurez finalement pas vu le temps passer.

Les premières minutes de ces différents moments passés, prenez quelques instants pour souffler et vous assurer d’avoir tout emmené en partant : chargeur de téléphone (très important vous verrez !), trousse de toilettes, vêtements de rechange. Et aussi un masque de nuit et des boules Quiès si vous êtes sensibles au bruit comme à la lumière artificielle si vous débarquez en pleine nuit à la maternité.

Dans le cas contraire, commencez à envisager un aller-retour express ou à chercher les magasins à proximité. Certains hôpitaux ont également des distributeurs pour parer à ces besoins.

Les premières heures

Passé la première heure, un premier diagnostic peut parfois être établi par le corps médical. Afin de savoir si bébé va bien tout d’abord. Et évoquer une éventuelle heure d’accouchement. Une information clairement à prendre au conditionnel. Mais qui peut cependant s’avérer fiable, en fonction de la dilatation du col par exemple.

Ces heures après la première sont souvent les moments difficiles pour le futur papa. Entre l’impatience qui s’installe, le manque de repère et l’ennui, le temps peut commencer à paraitre long. Qui plus est quand c’est la nuit et que les communications avec l’entourage sont limitées.

Notre conseil consiste, dans la mesure du possible, à prendre du temps pour vous. En envisageant par exemple un retour à domicile pour souffler et pourquoi pas finir votre nuit. Ou prévoir une sieste. Et par exemple, ranger votre logement pour préparer au mieux l’arrivée de votre enfant si vous êtes partis précipitamment. Pensez simplement à avoir votre téléphone à proximité, on n’est pas à l’abri d’un second départ en trombe pour la maternité.

Gardez à l’esprit que votre conjointe est bien entourée sur place, et accordez-vous ces dernières heures rien que pour vous. Car les heures suivantes, en cas d’accouchement long, mêlent un sentiment d’impatience et parfois d’agacement quant au fait de ne pas être dans la capacité de maitriser la situation. Et surtout de ne pas savoir.

 

Vivre la naissance d'un enfant est la chance la plus accessible de saisir le sens du mot miracle.

Paul Carvel

Une journée et toujours pas d’accouchement

12h, 16h, 24h et toujours rien. Ne soyez pas étonné, cela peut être fréquent. Malgré des indications médicales et des signes cliniques, on en revient à ne pas avoir l’heure exacte. Un accouchement n’étant pas une science exacte, le temps devient long pour vous comme votre conjointe. Celle-ci deviendra peut-être plus exigeante avec vous. Notamment sur le besoin de vous avoir à ses côtés pour apprécier votre présence. Sachez dans ces moments là l’entourer et l’accompagner en lâchant votre téléphone. Et la rassurez car des questions se posent naturellement après plusieurs dizaines d’heures sans évolution notable.

A l’image de votre jardin d’Eden, sachez ici aussi souffler pour vous. Ce n’est pas de l’égoïsme. Mais les heures suivantes qui s’annoncent vont être entièrement dédiées à la (future) maman. Isolez-vous simplement en sortant juste de la salle d’accouchement ou de la chambre. Et faites quelques pas dans les couloirs, allez à la rencontre des autres pères. Cela vous aidera à faire passer cette pseudo-routine.

Les choses s’accélèrent...pour elle

Contractions, péridurale, installation en salle d’accouchement. Ce sont quelques situations propres à votre conjointe. Des moments qui vont parfois se transformer en solitude pour vous. Le cas de la péridurale peut être assez marquant. Car vous serez invité vraisemblablement à quitter la pièce mais à devoir rester à proximité. Entre fatigue, stress et attente, la frustration et l’ennui sont souvent à leur apogée à ce moment présent. Contre toute attente, votre téléphone peut s’avérer ne pas être votre meilleur allié à ce moment précis. Car entre les difficultés à joindre certains de vos proches ou la tentation des réseaux sociaux où tout va pour le mieux, une sensation de décalage peut naître. Apprenez à vivre ce moment plutôt autour d’un livre ou d’un magazine pour vous évader et vous apaiser plus aisément qu’avec les lumières de votre téléphone.

Une fois bien installée, retournez aux côtés de votre épouse. Parfois, l’accouchement peut encore prendre du temps. Pensez aussi à son stress et l’attente pour elle sans la contrarier. Et proposez lui d’être à son service. Ou de retourner une dernière fois dans la chambre afin d’apprécier un vrai dernier repos constructeur. Car quand l’accouchement commence, vous devrez vous aussi être présent et à ses côtés pour vivre la naissance à votre façon. Rappelez-vous que le corps médical sera présent exclusivement pour votre conjointe dans cette dernière ligne droite. Un moment évident mais parfois difficile à vivre pour certains hommes qui se sentent délaissés, en plus de la fatigue ambiante.

La gestion de son temps

Même si le lieu est dédié aux femmes et aux mères, votre temps est précieux comme le sien et celui de votre futur enfant. Sachez penser à vous, sans compter sur les autres. Le temps de repos est important et si vous avez la chambre à disposition, n’hésitez pas à profiter du lit de Madame pour vous reposer. Et vous détendre par des sorties de la maternité pour décompresser et changer un peu d’air. Même avec quelques pas à l’extérieur. Après la naissance, votre temps sera réparti entre les photos de votre enfant, les appels et messages ainsi que les exigences de votre conjointe. Votre temps sera dédié à votre entourage direct et indirect. Donc n’attendez pas de le subir, préparez-vous en amont en chargeant un maximum vos batteries pour vivre et appréciez le moment présent de la manière la plus naturelle et sereine qui soit.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Ce sujet est-il intéressant ?