Prénom de l'enfant : l'heure du choix

Choix difficile pour les uns, évident pour d’autres, la question du choix du prénom ne laisse jamais indifférent les futurs parents. Entre modernité, envie d’exotisme ou mode cyclique des vieux prénoms, le choix peut s’avérer vite cornélien.

Image représentant l'hésitation du prénom par les parents pour une fille ou un garçon

Sommaire de l'article

Avoir le temps de la réflexion

Presque 9 mois minimum pour y réfléchir. C’est long et en même temps ça passe très vite. Notamment dans le cas du conflit pour le choix final. Chacun a des affinités avec les prénoms. Souvent on les associe avec des personnes que nous avons croisées sur notre chemin. Vous pouvez  aimer ou détester un prénom en fonction de l’histoire que vous lui donnez.

Pour autant, le choix est crucial. Vous le donnerez à la naissance et votre enfant le portera tout au long de sa vie. Un prénom peut être mignon quand votre enfant à 5 ans mais à 40 ans, il peut faire trop enfantin. Le côté « à la mode » peut aussi s’avérer destructeur pour votre enfant avec les années à venir. Et l’image que son prénom peut renvoyer à la société selon les déboires de la star qui le porte. Prenez cette tâche très au sérieux. C’est l’occasion de faire une soirée exclusivement dédiée à cette question avec votre chère et tendre. La soirée peut s’avérer tendue.

Comment bien le choisir ?

Dans un premier temps vous pouvez partager ceux que vous aimez. Ou alors le style, l’histoire qu’il représente pour vous. Votre femme en fera autant. Une première liste peut alors commence en fonction de quelques idées comme

 

    • BCBG ou vieille France : on est fière de nos racines

 

    • court : pratique pour les copies des examens, on gagne du temps !

 

    • composé : choisi par choix ou alors assemblage du choix de prénom de maman et de papa

 

    • générationnel : attention à ne pas trop critiquer cette tradition mais donner le prénom de la belle-mère ne peut guère vous enchanter

 

    • éviter ceux de vos ex, sauf si Madame est d’accord

 

    • suivre la mode : ce n’est pas parce que c’est à la mode qu’il faut l’aimer. Un vêtement démodé se change, pas un prénom…

 

    • Médiatique : de série ou d’un jeu vidéo. Attention, vous allez être papa dans la vraie vie, pas dans une série. Votre enfant également.

 

    • Avec une orthographe différente : si vous prenez un prénom que vous aimez, pas besoin de rajouter des « H » là où il n’y en a pas, de mettre des « Y » à la place des « I ». Pas besoin de vous sentir l’arme d’un créatif.

 

    • attention au jeu de mot entre le prénom et nom de famille (….) ou alors avec les initiales (PQ, WC…). Vos enfants pourront malheureusement  subir des moqueries à l’école.

 

    • pensez à sa prononciation en cas de bégaiement familial : Gontran Gautgroy par exemple peut s’avérer difficile dans la bouche d’un jeune enfant.

 

    • n’oubliez pas de prendre en compte l’accent régional qui peut vous détruire un beau prénom qui sera alors horrible à entendre.

 

Un des plus beaux cadeaux que nous ait fait la vie, c'est quand notre prénom a l'air d'un mot gentil.

Ginette Reno

Qui aura le dernier mot ?

Monsieur ou Madame ? La règle veut que ce soit cette dernière habituellement. En effet, après le porter physiquement pendant 9 mois, ce critère doit vous laisser être bon joueur. Et accepter la proposition finale de votre conjointe. En lui donnant raison et en acceptant son choix, vous lui prouvez votre qualité de futur père à l’écoute et dans la compréhension. Vous pouvez aussi négocier qu’en cas d’un autre enfant par la suite, vous aurez le dernier mot !

Le compromis : choissisez le 2è prénom

Pour ne pas vous sentir blessé ou frustré, il vous reste une solution qui peut mettre votre couple d’accord : celui de choisir le 2è prénom. Voire les 2è et 3è.

Ce choix sera symbolique mais comportera aussi votre volonté et votre décision. Car votre souhait est aussi une façon d’affirmer votre engagement et lever certains doutes que vous pourriez avoir. Et vous pourrez avoir une plus grande liberté pour ces compléments question choix. Alors, il est l’heure de se faire plaisir autrement qu’avec les prénoms des grands-pères de votre futur enfant.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
bébé lutte contre le sommeil et refuse de dormir. Explication et conseils pour l'aider à s'endormir
Devenir papa
Alexandre Latour

Pourquoi bébé lutte contre le sommeil ?

Pourquoi bébé lutte contre le sommeil ? Mauvaises habitudes, dette de sommeil, problème de santé…les raisons pour lesquelles bébé lutte contre le sommeil peuvent être

Ce sujet est-il intéressant ?